C’est sur les bancs du Conservatoire que se rencontrent les quatre musiciens qui formeront le Julie-Leo Quartet. Au commencement de leur formation, il n’est d’autre volonté pour Julie-Léonora Kesch (voc), David Paycha (dms), Hugo Fourlin (pn) et Thomas Jean-Alphonse (elb) que de se retrouver pour jouer un jazz qui rempli leur quotidien. Une véritable complicité, à la fois humaine et musicale, se crée au fil du temps pour se retranscrire dans leur jeu et choix créatifs. En dépassant les frontières stylistiques autour d’une musique mélangeant les influences de chacun, le Julie-Leo Quartet imagine ainsi un monde musicale ou tout s’entremêle et se communique au public avec émotion.


Julie-léonora kesch - chant

C'est à l'âge de 6 ans que Julie-Léonora commence son apprentissage musical, d'abord par le piano puis, très vite, par le chant. Formée individuellement au classique, elle intègre simultanément des choeurs classiques et gospel. Par la suite, en parallèle de ses études en Sciences Politiques, elle dirige l'atelier chant de l'association culturelle de Sciences Po Bordeaux et monte un label de musique électronique qu’elle cogèrera pendant deux ans. Quelques années plus tard, dotée d'un bagage professionnel solide dans l'événementiel, elle décide de persévérer dans sa passion. Après plusieurs masterclasses de jazz vocal (Michele Hendricks, Bob Stoloff...) et enseignements (Donna Reid, Thierry Peala, Isabelle Carpentier...), elle est admise au sein du département jazz du Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise (CRR) sous la Direction d'Andréa Michelutti. Elle intègre également la chorale gospel et corporythmie Expression Chorale dirigée par Tinah Drevet qui la forme selon la technique vocale de Cornelius Reid. Julie-Léonora participe à plusieurs formations jazz et gospel (trio vocal et instrumental, quartet...) qui lui permettent d'élaborer, au fur et à mesure des expériences, un univers musical propre laissant la part belle à l'interprétation et au jeu entre les différents registres de la voix. 


David paycha - batterie

A 20 ans à peine, David Paycha a déjà un beau parcours derrière lui. Il commence la batterie à 5 ans et découvre le jazz en écoutant des artistes aussi emblématiques que Thelonious Monk, Miles Davis ou encore Brad Mehldau. Ce style musical devient rapidement sa passion et son terrain de jeu favori. Il donne des concerts au sein de multiples formations (trio, quartet, sextet jazz, orchestre d’harmonie adulte de Boulogne Billancourt…) et intègre, sous les conseils du saxophoniste Sylvain Beuf, le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise. Cette entrée en cursus professionnel à l’âge de 16 ans s’accompagne de prestations publiques de plus en plus régulières avec, notamment, son intégration comme batteur accompagnateur des jams du lundi soir au club parisien La Cave du 38 Riv'. Après avoir obtenu sa médaille d’or au CRR de Cergy-Pontoise, David intègre le département jazz du CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris) et multiplie, dès lors, les collaborations (Bastien Brison, Julien Coriatt, Thomas Beuf). 


hugo fourlin - piano

Issu d’une famille au sein de laquelle la musique occupe une place essentielle, avec un père musicien et un frère saxophoniste, Hugo Fourlin a toujours eu un lien particulier avec cette discipline. Il commence par la batterie à l’âge de 15 ans puis se tourne deux ans plus tard vers son instrument de prédilection : le piano. Très vite, il intègre le département Jazz du Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy-Pontoise, sous la pédagogie d’Andrea Michelutti, Jean-Luc Fillon et François Méchali. A la même époque, il poursuit son apprentissage auprès de personnalités telles que Kenny Garrett, Jerry Bergonzi, Tigran Hamasyan, Yaron Herman et Pierre De Bethmann. Actif dans d’autres styles de musique, il accompagne d’autres solistes et se produit aussi bien à Paris (La Cigale) que lors de festivals (Festival de Bourges, Festival de St Quai Portrieux…).


Thomas Jean-Alphonse - basse

Thomas découvre la musique à l’âge de 6 ans grâce au piano classique. Quelques années plus tard, il se tourne vers l’esthétique afro-américaine (funk, hip-hop, jazz) et porte sa préférence sur la basse électrique et la contrebasse. En 2010, il accompagne sur scène le one-man-show de Guillaume Darnaut (théâtre d'improvisation) devant ainsi interagir avec le comédien et proposer une illustration sonore en rapport avec son jeu. Il intègre en 2011 le Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Cergy Pontoise au sein des départements Jazz et Musiques Actuelles Amplifiées dans lesquels il perfectionne son art auprès de Laurent Colombani, François Mechali, Hugo Barré… Parallèlement il compose et arrange pour Funkable, son projet jazz/funk. Thomas intègre le Julie-Leo Quartet en 2014.

 

My Favorite Things (R. Rodgers / O. Hammerstein II - Arr. C. McBride)
Hugo Fourlin - piano / David Paycha - batterie / Thomas Jean-Alphonse - basse / Julie-Léonora Kesch - chant